Catastrophe et risques : regards anthropologiques - 3 avril 2008

Premier événement scientifique organisé par l’association ARCRA avec l’aide de l’IRIS et du CREDAL, la journée d’études du 3 avril 2008, qui s’est tenue à l’EHESS à Paris, a contribué à nourrir les échanges en ethnologie sur l’objet catastrophe et risques tout en tissant des liens avec d’autres disciplines : histoire et sociologie notamment.

La journée d’étude est consacrée à l’appréhension du risque et de la catastrophe en ethnologie. La construction de l’objet renvoie à la fois à la manière dont sont définies certaines situations comme « dangereuses » et certains événements comme « catastrophiques » mais aussi à la manière dont les populations s’en saisissent localement (thème 1). La pratique de l’anthropologie dans un contexte de crise conduit à mobiliser des travaux connexes sur la nature, le témoignage, la maladie, la mémoire. Elle interroge en particulier l’articulation entre le temps court de la crise et le temps long du quotidien (thème 2). Enfin, l’observation de la confrontation entre les interventions gestionnaires et les pratiques vernaculaires dessine le champ d’une anthropologie politique de la crise et du risque (thème 3).

Programme de la journée

Introduction

Violaine GIRARD (IRIS-EHESS), Julien LANGUMIER (RIVES, UMR 5.600), Cécile QUESADA (CREDO), Sandrine REVET (CREDAL, Univ. Paris 3).

Thème 1 : La construction de l’objet « catastrophe » ou « risque »

Discutant : Association ARCRA

Gaëlle CLAVANDIER (Maître de conférence en sociologie, Université de Saint-Etienne, Modys)
Mémoire(s) de catastrophe

Claudia CIRELLI (Chercheuse contractuelle, géographie et anthropologie, Université de Tours, UMR 6173 CITERES –CNRS, Équipe CoST)
Effets et modalités de la construction « du risque épandage » au Mexique

Fernando BRIONES (Doctorant à l’EHESS en anthropologie, Assistant de recherche au CIESAS, Centre Recherches et Études Supérieures en Anthropologie Sociale, Mexico)
Connaissances climatiques et adaptation

Discussion

Thème 2 : Pratiquer l’anthropologie dans un contexte de crise ou quand la crise s’invite sur le terrain

Discutante : Françoise Zonabend (LAS-EHESS)

Vanessa MANCERON (Chargée de recherche CNRS en anthropologie, Muséum National d’Histoire Naturelle, Laboratoire Eco-anthropologie et Ethobiologie)
L’influenza aviaire et la géographie sanitaire : une société locale sens dessus dessous (Dombes, France)

Véronique ROCHAIS (Doctorante à l’EHESS en anthropologie)
La catastrophe aérienne martiniquaise du 16 août 2005 : analyse anthropologique du phénomène de sur-ritualisation

Discussion

Pause déjeuner

Thème 3 : Pour une anthropologie politique de la crise et du risque ?

Discutant : Alban Bensa (IRIS -EHESS)

Tobias GIRARD (Doctorant à l’EHESS en anthropologie, LAIOS)
Pouvoirs, menaces et effets pervers : le cercle vicieux d’un conflit environnemental en zone industrielle

Paula VASQUEZ (Docteure en anthropologie, IRIS-EHESS)
« C’est comme si c’était une guerre, sauf que nous envoyons les troupes pour aider les gens, pas pour les tuer » : Militarisation et compassion dans la gestion des catastrophes

Alicia SLIWINSKI (Professeure adjointe, département de Global Studies, Université Wilfrid Laurier, Waterloo, Ontario, Canada)
De la vulnérabilité à la violence : ethnographie d’une reconstruction post-sismique au Salvador

Nicolas LARCHET (Doctorant à l’EHESS en sociologie, CSU)
Enquêter sur les politiques de la reconstruction de la Nouvelle-Orléans à la suite de l’ouragan Katrina

Discussion

Synthèse

Violaine GIRARD (IRIS-EHESS), Julien LANGUMIER (RIVES UMR 5.600), Cécile QUESADA (CREDO), Sandrine REVET (CREDAL - Univ. Paris 3).